• Default
    • View 1
    • View 2
    • View 3
    • View 4
    • Titre 1
    • Titre 2
    • Chargement...

Vos Réactions

  • 1 commentaire
mathilde néanmoins, mesures de prévention du stress au travail indispensables ! : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/psychologie-du-travail/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=163&dossid=266
 
Répondre -
  • 1 commentaire
mathilde prévention des risques professionnels de la silice car la silice est présente dans beaucoup de matériaux ! : http://www.officiel-prevention.com/protections-individuelles/les-voies-respiratoires/detail_dossier_CHSCT.php?rub=91&ssrub=127&dossid=391
 
Répondre -
  • 1 réaction
  • 1 commentaire
MCAV VOTE DU PUBLIC EN COURS
☺Si vous l'aimez pour voter c'est ici : https://fr.surveymonkey.com/r/3Q3W6P5❤❤
 
Répondre -
  • 1 commentaire
Luca rien ne semble arrêter le site Médiapart sur le chemin des fausses bonnes idées et de la surenchère publicitaire... Mais que veut donc l'auteur de l'article ? Que l'on commémore les camps où furent entassés les exilés, dans des conditions dont on se rappelle encore dans certaines familles ? Et ne parlons pas des plus militants, qui grâce à Daladier n'allaient pas tarder à goûter aux baraquements du Vernet d'Ariège... Il n'y a pas lieu de nuancer l'accusation : les exilés espagnols eurent droit à un tel mépris de la part des autorités que par contraste les émigrés italiens, qui jusque là avaient volontiers droit au surnom de macaroni, eurent soudain droit à un peu plus de considération...
 
Répondre -
  • 1 commentaire
Luca le site Mediapart, ne sachant plus quoi inventer pour gonfler les bits et les octets, en arrive à emboîter le pas de la "vieille France" -celle qu'il fait mine de pourfendre : il ne s'agit pas ici de CENSURE.
 
Répondre -
  • 1 commentaire
Luca ... oui mais, ce qu'il y a de bien, c'est que cette activité permet de donner son plein sens au précepte : "Pour faire plus d'un heureux, offrons plus d'un fromage". Ainsi dans le JO du 18 décembre 1996, on pouvait lire : "Par décret du Président de la République en date du 17 décembre 1996, M. Jean-Jacques Aillagon est nommé président de la mission pour la célébration de l'an 2000". Trop belle, la vie, au pays des comités Théodule !

 
Répondre -
  • 1 commentaire
Luca (transmis par Luc Nemeth) un des aspects les plus choquants des provocations infra-débiles auxquelles se livre de manière répétée ce personnage est la collusion des milieux CRIF et apparentés. Dans le virage-à-droite qui est le leur, et dont se demande bien où il s'arrêtera : ils sont prêts à pardonner toute crapulerie, même comme ici authentiquement négationniste, pour peu qu'elle ait pour auteur un ennemi des ZZZZZARABOS-MUSULMANS et de leurs célèbres comparses les ZZZZZISLAMO-GAUCHISTES...
 
Répondre -
  • 1 commentaire
Luca (transmis par Luc Nemeth) l'historien Olivier Dard, dont il est ici question, n'est pas le premier, dans ce milieu commémoratif, à être atteint d'amnésie... Pas plus tard que l'an dernier l'édition 2017 du Livre concerné comportait, en plus des commémorations proprement dites, une vingtaine de pages consacrés à des anniversaires supposés avoir une "valeur affective", sic, pour le public : un personnage qui fait la pluie et le beau temps dans ce milieu avait réussi à placer une notice d'une page entière consacrée à... l'éminent juriste Duverger (!) et ce, sous le prétexte du centième anniversaire de sa naissance à Angoulême en 1917. Voilà qui risquait de poser problème concernant la période de l'Occupation qui avait vu entre autres, cet ex-militant de premier plan du PPF de Doriot, présenter la révocation des fonctionnaires juifs comme une... mesure d'intérêt public. Mais voilà qui n'aura guère troublé l'auteur de la notice, Daniel-Louis Seiler, professeur émérite des universités, ancien président du jury du Concours national de l’agrégation de science politique, qui a expédié d'une phrase et en ces termes, cette période -j'ai placé en majuscules les termes les plus osés : ".../ On peut penser que l’AMOUR pour la politologie vint d’un désenchantement envers le positivisme juridique, cause de bien des DEBOIRES : il publia en 1941 un article d’une froide NEUTRALITE sur le statut des juifs dans la fonction publique". On aimerait croire que la vigilance de la ministre de tutelle, qui était alors Azoulay, aura été trahie, vu que la ministre n'est pas forcément au courant de tout ce qui s'imprime sous le sceau du ministère, mais l'hypothèse s'effondre au vu de ce qui suit : la Préface de cette distinguée brochure a été écrite... par elle !
 
Répondre -
  • 1 commentaire
Luca le comportement du 'Figaro', qui aux dernières nouvelles continuait de se revendiquer de "la démocratie" mais n'en finit pas de dérouler le tapis rouge sous les pieds de ce provocateur abject, est là pour nous rappeler combien sont poreuses en France, quoi qu'on en dise à Sciences-Po, les frontières entre la 'droite classique' et la 'droite réactionnaire'...
 
Répondre -
  • 1 commentaire
Luca il y a quelque chose de choquant dans l'impunité dont dispose ce diffamateur, qui profite d'agressions pour jouer au billard-à-trois-bandes et régler ses comptes avec l'extrême-gauche... La soi-disant lutte contre l'antisémitisme, décidément a bon dos, en cette affaire. Mais bon, qu'il se rassure : l'extrême-gauche ne lui a pas demandé la permission pour commencer à combattre les fascistes et les antisémites, elle ne lui demandera pas celle de continuer
 
Répondre -
  • 1 commentaire
Rachid ELAIDI Un retour forcé ne devrait pas être
applicable qu’après une réussite de négociation entre le pouvoir
en place et l'opposition ou les différentes positions. Cela semble
mission impossible dans la mesure où le pouvoir est convoité par
tout le monde et dont les pays puissants semblent s'occuper de leurs
propres intérêts et non des citoyens syriens qui sont en situation
de détresse . La Turquie fait des incursions militaires à Afrine
en Syrie et la Russie laisse faire ,Israël bombarde des positions
civiles en Syrie et la Russie et USA laissent faire,...Le retour
forcé est un retour à l'enfer pour ces enfants ,cette génération
gaspillée ,ce peuple syrien qui n' avait jamais le droit de dire son
mot ,pour une guerre impitoyable qui ne dit pas son nom.

Il me semble que tous les 23 pays
arabes et en particulier, le Maroc, l'Algérie, l’Égypte doivent
comprendre, que la non démocratie implique, automatiquement, cette
situation à la syrienne et, dont les pouvoirs en place devraient
être conscients qu'ils ne peuvent fuir nulle part. C'est un
affrontement direct entre une opposition farouche que les pouvoirs
dictatoriaux en place,méritent et ,un pouvoir central qui ne veut
rien lâcher;de peur d'un tribunal de Nuremberg et que personne ne
peut se soustraire y compris les dirigeants juifs d'Israël qui
devraient répondre de leurs crimes envers un peuple innocent . Et
aucune puissance ne peut les sauver d'un jugement de l'histoire ,de
ces dictatures qui manquent d'intelligence politique. Et puis il ne
faut pas oublier DAESH qui circule en catimini,avec ces immigrés en
Europe ,même si leur nombre de ces immigrés ou dire autrement des
réfugiés et des déplacés,est très bas par rapport à ce que
devrait être,dans ces pays dits de droit de l'homme tels la
France,la Grande Bretagne...devraient accueillir !! et surtout
l'Europe devrait travailler d'arrache-pied à rendre une solution de
paix réalisable y compris avec imposition militaire ou faire
fonctionner l'OTAN avec l'article 5 de la charte....

Si cette expulsion de masse se fait
alors l'Europe est devenue une dictature ,une citadelle qui ne mérite
plus de respect mais un retour à l'age des croisades...D'ailleurs
l'Europe se barricade avec ces ''FRONTEX'',...et donc un jour ou
l'autre , l'Europe procéderait à une expulsion forcée et de
masse des 4millions de marocains et autant d'Algériens et
d'égyptiens...là l'Europe aura raison de le faire à condition de
les envoyer vers les dictatures en place et non à l'enfer,mais de
grâce pas aux syriens qui sont victimes et d'opposition et du
pouvoir en place et de l’ostracisme des européens et de tous les
pays ayant accueilli ses pauvres et misérables syriens...mais cela
peut se faire dés que le ciel politique en Syrie devient plus clair
et transparent et donc une démocratie ...
 
Répondre -
Dernières Collections